étudiants

sur le marché du travail.

Aujourd’hui, la guerre des talents commence sur les bancs de l’école. Dans notre société en voie de désindustrialisation, les postes de travail ouverts au personnel très qualifié se multiplient. Et les étudiants savent mieux que jadis quelle direction professionnelle qu’ils veulent prendre.

potentiel.

La population estudiantine ne cesse de croître ainsi que le nombre d’étudiants qui travaillent durant leurs études (85 % des étudiants ont un job d’étudiant). Par ailleurs, les étudiants veulent renforcer leur valeur sur le marché en enrichissant leur C. V. Des enquêtes nous apprennent que les étudiants de dernière année et les jeunes diplômés jettent leur dévolu sur un nombre limité d’entreprises connues.

nombre limité d’entreprises.

Ce marché des entreprises relativement étroit et indifférencié a des répercussions pour :

  • Les étudiants, parce qu’ils en retirent une vue limitée sur le marché du travail et exploitent donc insuffisamment leurs talents et compétences 
  • Les entreprises qui ne sont pas « top of mind » auprès des étudiants en dernière année et qui éprouvent donc des difficultés à attirer des talents très qualifiés. Elles perdent ainsi en force concurrentielle et en capacité d’innovation.

responsabilité.

Les hautes écoles et les universités veillent de plus en plus à bien positionner leurs étudiants sur le marché du travail et attendent de leurs partenaires stratégiques qu’ils y contribuent.

Autant de raisons pour Randstad Young Talents de mieux mettre en adéquation l’offre et la demande.

avantages pour entreprises